Nous sommes un cabinet de conseil privé travaillant sur des questions d’intérêt général

Associés fondateurs

RJR2finalRICHARD J ROGERS

Expert en Droit pénal international et en Droit international des Droits de l’Homme, Richard conseille et représente des gouvernements, des groupes d’opposition, des organisations internationales ou encore des individus confrontés à des défis juridiques découlant de conflits armés.

Richard est inscrit au barreau de Californie et à celui d’Angleterre et du Pays de Galles, ainsi que celui du Cambodge. Il a occupé des postes à haute responsabilité tant au sein des Nations Unies qu’au sein de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), où il a travaillé sur les questions de crimes de guerre, de droits de l’Homme et de développement juridique. Richard a occupé les fonctions de Responsable du programme d’évaluation juridique au Kosovo à l’OSCE, celles de chef de la section de la Défense au sein du Tribunal des Nations unies pour les khmers rouges et enfin celles de responsable de l’équipe de soutien juridique au sein des Chambres d’Appel du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Richard a travaillé sur plusieurs dossiers internationaux médiatisés, y compris Procureur vs Slobodan Milosevic (TPIY), l’ancien Président de la Serbie; Procureur vs Stanisic (TPIY), l’ancien Chef du renseignement sous Milosevic; Procureur vs Nuon Chea, Ieng Sary et Khieu Samphan (CETC), anciens dirigeants khmers rouges; et le Procureur vs Kambanda (TPIR), l’ancien Premier Ministre du Rwanda.

Les récents ou actuels clients de Richard comprennent: le Ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni (en tant qu’expert pour l’initiative pour la Prévention des violences sexuelles en temps de guerre); le Gouvernement de transition de l’Eelam Tamoul; le Ministère de la Justice de la Lybie; le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (un groupe séparatiste armé malien); le Ministre des Affaires étrangères du Bangladesh; le Président de la parti d’opposition Burundi, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie; un suspect de génocide devant les CETC; et un groupe de victimes cambodgiennes qui ont déposé un recours devant la Cour pénale internationale. Richard a assuré des formations en matière de Droits de l’Homme en Afrique, en Asie et en Europe. Il bénéficie du statut de Security Clearance octroyé par le gouvernement du Royaume-Uni.

 

photoAP

ALEXANDRE PREZANTI

Alexandre est un conseiller juridique spécialisé dans le droit pénal international et les droits de l’homme. Il travail dans le monde entier et a un niveau professionnel de l’Anglais, Français et le Russe.

Alexandre a fait partie d’une équipe de la défense devant la Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens (CETC), et a servi comme l’adjoint au Chef de la Section de la défense devant les CETC. Il a conseillé des requérants russes devant la Court Européenne de droits de l’Homme. Il a aussi fait partie de l’équipe d’experts juridiques internationaux pour la OSCE en Géorgie. Alexandre a co-écrit une communication a la Cour Pénal Internationale sur les crimes contre humanité au Cambodge. Alexandre a également co-écrit ou contribué a des publications en matière de droit pénal international et des droits de l’homme, notamment un manuel de plaidoyer pour combattre la violence contre les femmes, un manuel de poursuite des crimes sexuelles et temps de guerre et un guide pratique sur l’enquête, la documentation et la poursuite des violation graves des droits de l’homme. Alexandre a été conférencier en droit à l’Université Royale de Droit et de l’Économie à Phnom Penh, et a servi en tant que professeur adjoint à la faculté de droit à l’Université de Washington and Lee aux États-Unis. Il a également entrainé des observateurs en Croatie, et des représentant de victimes et des témoins au Cambodge. Il a été engagé en tant qu’expert international pour entrainer des avocats au Myanmar par la UNDP. Alexandre est titulaire d’un diplôme en droit (LLB) de King’s College London, et d’un master en droit international (LLM) de London School of Economics. Il a été admis au Barreau de Londres.